top of page

Ève et Louis, années Mitterrand, dernier roman de Stéphane Aucante : trois événements pour soutenir son lancement

Ève et Louis, années Mitterrand, en résumé 


Première de couverture du romane Ève et Louis, années Mitterrand de Stéphane Aucante.

Dernier roman de Stéphane Aucante, qui paraîtra fin janvier dans la collection « en fleurs » de Bougainvillier éditions, Ève et Louis, années Mitterrand n’est autre que le « tome 2 » d’une trilogie, faisant suite à Blanche, 4 fois 20 ans en 2020, paru en 2023. Il peut cependant tout à fait se lire indépendamment du tome 1.


En quatrième de couverture, voici ce que vous pourrez lire :


« Ève et son frère Charles sont les enfants d’un couple d’intellectuels parisiens proches de François Mitterrand, Louis est fils unique et alsacien ; son père est gendarme, sa mère, Blanche, archiviste. Fabrice, lui, est l’heureux descendant d’une riche famille d’industriels lorrains.


Lycéens, tous quatre se rencontrent à Paris dans le ciné-club du Quartier Latin qu’ils animent. Liés par l’amour du 7e art, puis, pour certains, par l’amour tout court, ils croient devenir amis pour la vie. Mais cette vie-là ne dure guère : c’est qu’il faut bien grandir et devenir adulte. À quel prix ? En abandonnant quels rêves ?


Ève et Louis… est le roman choral, malgré tout joyeux et enlevé, d’une génération perdue, la première en France à avoir connu le déclin social et le chômage de masse : la génération X. Sur fond historique très documenté s’y dessine aussi le portrait d’une décennie française marquée par un homme, François Mitterrand, mais aussi Coluche, NRJ, Bernard Tapie, le Minitel, Jean-Paul Goude, le SIDA… sans oublier quelques manifestations-monstres, dont les plus marquantes eurent pour slogan : « 68 c’est vieux, 86 c’est mieux ! ». Pour les plus impatients, le roman est déjà disponible en précommande sur notre boutique en ligne (au tarif promotionnel de 19 € !).


 

5 bonnes raisons de découvrir Ève et Louis, années Mitterrand


  • Parce que ce roman est intergénérationnel : les lecteurs et lectrices qui étaient adolescents à cette époque s’y retrouveront ; ceux qui étaient leurs parents les comprendront ; et les nouvelles générations s’y intéresseront.

  • Parce que le cinéma ! Et celui-ci occupe en effet une place prépondérante dans le livre. Certains opteront pour le côté feel good de Breakfast Club quand d’autres préféreront s’émouvoir devant Out of Africa ou encore trembler devant Aliens, le retour : chacun son cinéma des années 80.

  • Parce qu'un récit qui se déroule dans les années 80, ça rime forcément avec ambiance musicale. En lisant cet article, peut-être que les notes de A kind of Magic de Queen, de L’Amour à la Plage de Niagara ou encore de Papa Don’t Preach de Madonna résonnent à vos oreilles. Et admettez que ce n’est pas désagréable ?

  • Parce que les années 80, c’est aussi la terrible découverte du VIH. Virus mortel qui, 40 ans plus tard, poursuit toujours son funeste chemin. Sa disparition n’aurait pourtant manqué à personne.

  • Enfin, parce que les années 80, ce sont des images de « manifestations monstres » comme on n'en a plus connu depuis. Images de familles entières qui descendent dans la rue défendre l’École libre ; images de centaines de milliers d'étudiants manifestant contre la loi Devaquet, et défilant en silence pour exprimer leur rage face au décès tragique de Malik Oussekine dans la nuit du 5 au 6 décembre 1986.


Comme à chaque décennie, il y a du bon et du mauvais. L’important, au fond, c’est de ne pas oublier. Et c’est bien tout le rôle de l’art et de la littérature : entretenir le devoir de mémoire. Sans jugement ni fausse mélancolie, Stéphane Aucante a l’art de restituer ces années 80 – les siennes, les vôtres – et d’en faire la toile de fond d’une histoire vivante et très personnelle


Affiche promotionnelle pour le lancement du livre Ève et Louis, années Mitterrand, de Stéphane Aucante, avec les dates des événements à venir.

Les trois dates à retenir pour soutenir le lancement d’Ève et Louis, années Mitterrand

Retrouvez Stéphane Aucante au salon du livre de la ville d’Annœullin (59) le dimanche 28 janvier, toute la journée, pour échanger sur son nouveau livre et, peut-être faire, l'acquisition d'un exemplaire dédicacé...


Et découvrez une partie du texte d’Ève et Louis, années Mitterrand à l’occasion de deux sessions de lecture en musique(s) :


---> le samedi 27 janvier, à 15 h 30 à La Bouilloire aux Livres

22 rue de l’Amiral Ronarc’h à Dunkerque (59)

et

---> le lundi 29 janvier, à 19 heures au Showroom Jean-François Bardinon

244 rue de Rivoli à Paris, 1er arrondissement

Métro Concorde ou Madeleine


À la fin de la lecture, rencontrez l’auteur autour d’une séance dédicace et partagez un verre de l’amitié.

Les réservations sont fortement encouragées à : contact@bougainvilliereditions.com












15 vues0 commentaire
bottom of page