top of page

Le fonctionnement du comité de lecture de Bougainvillier éditions

Dernière mise à jour : 18 janv.

Que vous écriviez depuis toujours ou depuis peu, une chose est sûre : vous aimez jouer avec les mots. Le syndrome de la page blanche, la recherche d’inspiration, les ratures et les réécritures vous sont familiers… À force de travail, les mots ont fini par former des phrases qui ont fait des pages puis des chapitres, et le tout s’est transformé en un manuscrit. À présent, le point final est apposé, achevant ainsi votre œuvre. Vous voilà prêt à être publié ! Et il s’avère que la ligne éditoriale de Bougainvillier éditions vous parle… Mais quelques questions vous taraudent encore : quel cheminement suivra votre manuscrit ? Entre quelles mains va-t-il atterrir ? Dans les grandes lignes, nous allons vous expliquer le fonctionnement du comité de lecture chez Bougainvillier éditions.


Sur fond bleu, plusieurs livres posés sur leur tranche. Des dessins d'avions sont collés sur les livres et sur le fond et une figurine de femme est posée sur le dos d'un livre.

Bougainvillier éditions, une maison d’édition associative


Avant toute chose, il est bon de rappeler que Bougainvillier éditions est une maison à fonctionnement associatif. De fait, toute personne qui le souhaite peut adhérer sur simple contribution et tous les membres de l’association interviennent de façon bénévole.


Outre le goût de la littérature, ce qui a réuni ses membres fondateurs, c’est le désir de publier des ouvrages voués à être lus par le plus grand nombre. D’apporter du plaisir à lire à tout type de lecteurs.


Bougainvillier éditions est aussi une association au sens de travail en collaboration, de mise en commun d’idées, d’échange de bonnes astuces. Suivant l’adage « L’union fait la force », elle est une maison à compte d’éditeur qui attend de ses auteurs publiés qu’ils expriment souhaits et suggestions en termes de communication, de promotion ou encore de médiation.


Sachant cela, et si vous vous reconnaissez dans ce genre de démarches, rendez-vous sans attendre sur la page « Votre manuscrit » pour préparer l’envoi de votre dossier avec soin…


 

L’envoi du manuscrit par l’auteur, sa réception par Bougainvillier éditions


Ça y est ! Vous avez cliqué sur le bouton « envoyer » et votre e-mail est parti. Dans quelques instants, et grâce à la magie d’Internet, ce dernier apparaîtra dans la boîte de réception de Bougainvillier éditions.


En tant que directeur éditorial, Stéphane Aucante sera votre premier interlocuteur. Il s’assurera, tout d’abord, que votre premier message répond bien aux demandes communiquées sur la fameuse page « Votre manuscrit ». Ceci afin de mesurer votre degré de motivation et d’implication. Du reste, une réponse personnalisée est toujours plus appréciable qu’un copier-coller.


Par ailleurs, s’il est compréhensible que, même après plusieurs relectures, de petites fautes et coquilles persistent, prenez soin de faire relire attentivement votre ouvrage. La relecture-correction constitue en effet un lourd travail que n’a malheureusement pas le temps de s’offrir l’équipe éditoriale… Plus un manuscrit est « propre », plus il sera facile à lire, sur la forme comme sur le fond.


Enfin, il est possible que le genre de votre ouvrage ne corresponde vraiment pas du tout à la ligne éditoriale de Bougainvillier éditions. Si tel est le cas, cela ne préjuge pas vos qualités rédactionnelles ; nous vous recommanderons toutefois de vous orienter vers d’autres maisons correspondant davantage à votre univers.


Photographie prise du dessus : cinq personnes d'âges variés (3 femmes, 2 hommes) en train de débattre, chacun un cahier avec des notes ouvert sur les genoux.

La sélection par le comité de lecture de Bougainvillier éditions


Il faut savoir qu’il arrive, en moyenne, deux manuscrits par semaine dans la boîte électronique de Bougainvillier éditions. Parmi ceux-ci, beaucoup de poésie, souvent des textes courts du type recueil de nouvelles ou de portraits et aussi, bien évidemment, du roman.


À l’issue de la première opération de tri, Stéphane Aucante réunit les dossiers ayant retenu son attention. Il synthétise les informations à connaître (à propos du texte et/ou de son auteur) sous forme de liste ou de tableau et envoi le tout au comité de lecture. Celui-ci est actuellement composé de treize personnes également toutes bénévoles.


Un délai pour permettre la lecture des textes est laissé. Puis, Stéphane Aucante crée un Doodle (outil permettant l’organisation de réunions en ligne) pour fixer une date pour délibérer. Le comité se réunit en visio, sur Skype. La rencontre dure quarante minutes, montre en main. Et l’efficacité est au rendez-vous. Tout le monde s’exprime, personne n’a voix prépondérante, et la sélection se veut… sélective ! Le but est de croire à 100 % au(x) projet(s) retenu(s). Pour finir, un maximum de six publications par an est fixé ; question de temps, et de financement...


 

À SAVOIR !

Il n’est en aucun cas obligatoire d’adhérer à l’association pour être édité. Chacun est libre ! Toutefois, certains auteurs l’ont fait. Il est même arrivé qu’une personne ayant envoyé un manuscrit adhère et fasse un don (lors de la campagne de crowdfunding) avant même de recevoir une quelconque réponse.






38 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page