top of page

Disponible en précommande : l’album jeunesse « Bûchette et l’arbre magique », d’Isabelle Georges

Dernière mise à jour : 29 janv.

« L'éducation est l'arme la plus puissante qu'on puisse utiliser pour changer le monde. » Nelson Mandela

Chez Bougainvillier éditions, nous sommes intimement convaincus que cette éducation capable de changer le monde passe, entre autres, par la lecture. C'est pourquoi la littérature jeunesse a toute sa place dans la collection « en boutures », qui lui est consacrée. Cette parcelle de notre jardin s'ouvrira bientôt avec Bûchette et l'arbre magique, d'Isabelle Georges. Déjà disponible en précommande, voici quatre bonnes raisons d'en faire l'acquisition sans plus attendre !


 

Bûchette et l'arbre magique : l'intelligence du thème choisi


Bûchette et l’arbre magique, c’est l’histoire d’une petite fille, Sarah et de sa grand-mère, surnommée Bûchette. Ensemble, elles plantent un marron après l’avoir fait germer. Celui-ci devient rapidement un grand et magnifique marronnier. Malheureusement, un homme travaillant pour la compagnie d’électricité de la ville menace bientôt de couper l’arbre s’il atteint les lignes électriques. Mais Sarah, Bûchette et ses amies les Demoiselles n’ont pas dit leur dernier mot… Une belle manière d’apprendre le respect de la nature et l’engagement écologique aux enfants. Mais il y est également question de complicité intergénérationnelle (la tendresse qui lie Bûchette et sa petite-fille Sarah) ou encore de vieillesse et de ses conséquences (dans le chant des Demoiselles, par exemple : « Arthrose ou ostéoporose / Hanches en plastique ou dents antiques »), le tout mené subtilement et avec humour.


Bûchette et l'arbre magique : un album pluridisciplinaire


Bûchette et l’arbre magique, ce n’est pas seulement un livre, c’est aussi un album illustré, un livre-CD, qui apportera une dimension immersive au récit, de la bonne humeur en musique et des chansons faciles à apprendre. Pour créer cet univers poétique, l'auteure Isabelle Georges s'est bien entourée : Marc Alberman à la composition musicale, Philippe Deschaux aux illustrations et Gery Montet aux ambiances sonores, et bien sûr elle-même à la voix. Un quatuor qui fonctionne et qu'on imagine volontiers réuni pour de prochaines aventures ; Bûchette semble effectivement en avoir, des choses à faire, à raconter et à partager !


Illustration de l'album jeunesse Bûchette et l'arbre magique : on y voit, au premier plan, Bûchette et sa petite-fille à côté d'un grand arbre, au second plan, caché derrière une barrière, le monsieur travaillant pour la compagnie d'électricité, au troisième plan, les Demoiselles qui courent sur une colline.

Bûchette et l'arbre magique : une première pour tous !


Artiste protéiforme plus connue pour ses talents de chanteuse, danseuse, comédienne et créatrice de spectacles, Isabelle Georges s’initie à présent, avec Bûchette et l’arbre magique, à l’écriture jeunesse. Une inspiration sans cesse renouvelée, qu'elle puise dans son histoire familiale : le souvenir des vocalises de sa mère, des musiques de scène de sa grand-mère et des contes fantastiques que lui racontait son père… Première fois partagée avec Bougainvillier éditions, qui inaugure ainsi sa collection « en boutures ». Les premières fois sont une fête, surtout quand elles sont partagées !


Bûchette et l'arbre magique : un exemplaire + le CD + une dédicace = 20 €


Pour précommander votre exemplaire de Bûchette et l’arbre magique, rien de plus simple, il suffit de vous rendre sur la page HelloAsso de la maison et d’y commander votre ou vos exemplaire(s). Un exemplaire (CD inclus) dédicacé est actuellement au prix exceptionnel de 20 € ! Si vous souhaitez commander plusieurs exemplaires, pensez à saisir un multiple de 20 selon le nombre d’exemplaires souhaités (40 € pour deux exemplaires, 60 € pour trois, etc.).

Peut-être, alors, entendrez-vous doucement chanter :

« Avec cœur, avec joie Nous, Bûchette et Sarah Nous vous disons merci Par les bois, les prairies Nos deux voix font écho Choukran, obrigado Gracie, gracias, toda Danke, ngiyabonga ! »

65 vues0 commentaire
bottom of page