top of page

La Bouilloire aux Livres, librairie dunkerquoise


En mars prochain, la Bouilloire aux Livres soufflera sa première bougie ! Cette librairie (et comptoir de thé) indépendante, familiale et généraliste, située à Dunkerque, est tenue par deux sœurs, Agnès et Louise Vandenbussche.

Samedi 27 janvier, elles ont accueilli Stéphane Aucante pour la seconde fois. Il y a presque un an, le directeur éditorial de Bougainvillier éditions était venu présenter la maison. Cette fois-ci, c'est pour faire la promotion de son dernier roman, Ève et Louis, années Mitterrand, qu'il a dévoilé une sélection d'extraits, lus en musique. La veille, par téléphone, Agnès a gentiment accepté d’échanger avec moi sur les raisons qui les ont menées, elle et sa sœur, à ouvrir boutique, et sur la manière dont elles envisagent la gestion des lieux, pour aujourd’hui comme pour demain. Une belle aventure qui ne fait que commencer !


Prémices et naissance de la Bouilloire aux Livres


Si l’attrait des deux sœurs pour la lecture ne date évidemment pas d’hier, pour Agnès, le stage d’observation de 3e, effectué en librairie, « a été déterminant ». Elle en est sortie avec le désir de devenir libraire ! Jeunes, Agnès et Louise plaisantent souvent sur le fait de « monter une entreprise ensemble ». Au lycée, l’idée plus précise de la librairie émerge. Une dizaine d’années plus tard, le projet se concrétise et la Bouilloire aux Livres naît.

Pour en arriver là, point de cursus spécifiquement lié au monde du livre ! Agnès suit un master 2 de lettres classiques et Louise décroche un diplôme de langues et communication interne. Pour l’heure, aucune des deux ne souhaite se fermer les portes d’un éventuel autre projet professionnel. D’ailleurs, avant la Bouilloire aux Livres, Louise rejoint l’entreprise familiale de pompes funèbres tandis qu’Agnès, faute de trouver un poste en librairie, travaille comme lectrice-correctrice au sein d’un cabinet d’expertise financière.

C’est donc l’expérience professionnelle de Louise, et les différentes formations complémentaires suivies par Agnès (« culture entreprise » et « reprise et gestion d’entreprise ») qui enseigneront aux deux femmes les notions de gestion, de marketing, de merchandising, etc., nécessaires à l’ouverture et à la bonne tenue d’un tel établissement.



La [parfois rude] sélection de la Bouilloire aux Livres


Mais être libraire, ce n’est pas seulement savoir gérer l’aspect administratif de la boutique, c’est aussi avoir l’œil et le flair pour sélectionner les ouvrages qui orneront les étagères des lieux.

Immanquablement influencées par leurs propres goûts, Louise et Agnès tâchent de « prêter une oreille attentive à ce que [disent] les représentants », mais se doivent également de suivre la tendance actuelle du milieu littéraire, certains auteurs étant « absolument à ne pas rater ».

En outre, à Dunkerque, où la librairie est implantée, subsiste un manque d’ouvrages sur les genres tels que la science-fiction, le fantastique et l’horreur. Les deux libraires font donc preuve de générosité à l’égard de ces rayons, qu’elles souhaitent faire vivre, afin que chaque lecteur y trouve son compte.

Pour le reste, la librairie étant généraliste, la répartition du budget s'opère entre tous les genres et ce, sans négliger les nouvelles sorties (qui sont parfois légion !). Le choix peut s’avérer « crève-cœur ».

Enfin, elles essaient autant que faire se peut de ne pas évincer les primo-romanciers. Une prise de risque qu'elles amortissent en ne prenant quelquefois qu'un seul exemplaire d'un roman.

Toutes deux lectrices aux opinions qui se rejoignent autant qu'elles s'opposent, il arrive que Louise ne soit pas convaincue par un élan d'enthousiasme d’Agnès, et inversement. Mais n’est-ce pas là justement tout l’intérêt d’être à deux, dans cette aventure ?



La Bouilloire aux Livres : un duo de choc


Si le fait de constituer un duo peut représenter « une prise de risque d’un point de vue financier, car il faut dégager deux salaires », c’est aussi « une chance ». Eh oui, la matière grise est multipliée par deux !

Dans ce cas de figure précis, il est question de sœurs, qui partagent le même patrimoine, la même éducation, tout en étant totalement différentes dans leur parcours et dans leurs caractères. Très complices, Agnès et Louise peuvent et savent se dire les choses facilement.

Mais être deux, c’est aussi concrètement la possibilité de garder la librairie ouverte si l’une des deux associées est indisponible ou empêchée par un rendez-vous professionnel. Sensibles à la musique l'une comme l'autre (dans la famille, tout le monde joue d'un instrument), elles aiment à organiser autant que possible des événements à l'image de la lecture musicale de samedi dernier (Stéphane Aucante accompagné de Thibaut Camerlynck pour la promotion d'Ève et Louis, années Mitterrand). Pour elles, « le mariage entre la lettre et la musique est naturel », et il fonctionne à merveille !



Les objectifs de la Bouilloire aux Livres


Ce premier anniversaire de la Bouilloire aux Livres, en mars, donnera l'occasion à Louise et Agnès de se faire une idée de ce que représente une année calendaire pleine. L'expérience commence à se faire sentir, et quelques objectifs se dessinent :

  • insérer la librairie dans la vie de la ville (en participant, à leur manière, à chaque événement, en communiquant davantage avec les autres commerçants pour voir comment les lier au monde du livre…)

  • continuer à développer leur carnet d'adresses (construire de véritables relations de travail et d'échanges avec des auteurs susceptibles de (re)venir faire des prestations à la librairie…)

  • faire vivre la Bouilloire aux Livres, tout simplement ; continuer à construire une clientèle fidèle, régulière et assidue

« À la librairie, on n'est fermées à rien, ouvertes à tout ! Tout ce qui peut amener les gens vers la lecture, on prend ! » s'exclame Agnès, pleine d'enthousiasme. Avec de tels principes, pas étonnant que la magie ait opéré entre la Bouilloire et Bougainvilliers...

Retrouvez toute l'actualité de la librairie dunkerquoise sur leur compte Facebook !

10 vues0 commentaire

Comments


bottom of page